Commerce: Trump met en garde Pékin contre toute mesure de rétorsion

Par
Donald Trump a mis en garde lundi Pékin contre toute mesure de rétorsion chinoise à la hausse des droits de douane imposée vendredi dernier par les Etats-Unis sur 200 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON/PEKIN (Reuters) - Donald Trump a mis en garde lundi Pékin contre toute mesure de rétorsion chinoise à la hausse des droits de douane imposée vendredi dernier par les Etats-Unis sur 200 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine.

Il n'y a "aucune raison que le consommateur américain finance les droits de douane, qui entrent en vigueur aujourd'hui(...). La Chine ne doit pas riposter, cela ne ferait qu'aggraver les choses!", a écrit Donald Trump sur Twitter.

"Je dis ouvertement au président Xi et à tous mes nombreux amis en Chine que la Chine sera très durement touchée si vous ne concluez pas un accord, parce que les entreprises seront alors obligées de quitter la Chine pour d'autres pays. Trop cher d'acheter en Chine. Vous aviez un formidable accord, presque bouclé, et vous avez fait machine arrière!", a continué Trump à propos des négociations commerciales en cours avec la Chine.

Un peu plus tôt, le ministère chinois des Affaires étrangères avait assuré lundi que Pékin ne céderait jamais aux pressions extérieures, alors que Washington a réitéré sa menace de relever les tarifs douaniers sur l'ensemble des importations chinoises.

Le porte-parole du ministère, Geng Shuang, s'est refusé à dire, lors de son point de presse quotidien, quelles contre-mesures la Chine comptait prendre en riposte à la hausse des droits de douane annoncée par les Etats-Unis sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises.

"Nous avons dit et répété que relever les droits de douane ne résoudrait rien. La Chine ne cédera pas aux pressions extérieures. Nous avons la confiance et la capacité nécessaires pour défendre nos droits légitimes", a ajouté le porte-parole en réponse à une question sur la menace de Donald Trump d'imposer des tarifs douaniers sur la totalité des importations chinoises aux Etats-Unis.

Les médias officiels chinois ont continué lundi de réaffirmer que la porte de la Chine était toujours ouverte aux négociations, tout en jurant de préserver les intérêts et la dignité du pays.

"A aucun moment la Chine ne renoncera à être respectée, et personne ne doit attendre d'elle qu'elle avale des couleuvres et néglige ainsi ses intérêts fondamentaux", écrit le Quotidien du Peuple, l'organe du comité central du Parti communiste au pouvoir.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale