La qualité de l'air à New Delhi à un niveau dangereux

Par
La qualité de l'air à New Delhi s'est dégradée mercredi, atteignant un seuil très inquiétant qui met en danger ses habitants, principalement à cause de tempêtes de sables venues de l'ouest de l'Inde, a annoncé la Commission de contrôle de la pollution.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW DELHI (Reuters) - La qualité de l'air à New Delhi s'est dégradée mercredi, atteignant un seuil très inquiétant qui met en danger ses habitants, principalement à cause de tempêtes de sables venues de l'ouest de l'Inde, a annoncé la Commission de contrôle de la pollution.

L'indice de qualité de l'air a atteint le niveau "grave" de 445 sur une échelle dont le maximum est à 500 et où tout indice au-dessus de 100 est considéré comme nocif.

Avec ce seuil de pollution, même des personnes en bonne santé vont être affectées, tandis que les personnes souffrant déjà de maladie vont être sévèrement touchées, peut-on lire sur le site de la commission.

La qualité de l'air s'est détériorée ces dernières années à New Delhi, notamment à cause des émissions de gaz d'échappement des automobiles dans une ville où les transports publics sont insuffisants et des rejets de gaz à effet de serre provenant des centrales thermiques.

Un rapport accablant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié le mois dernier indiquait que les 14 villes les plus polluées au monde se trouvaient en Inde, avec New Delhi en sixième position.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale