L'accord sur le nom de la Macédoine vivement contesté en Grèce

Par
L'opposition grecque et une partie de la presse ont accusé mercredi le Premier ministre Alexis Tsipras d'avoir renoncé à l'un des piliers de l'identité nationale, au lendemain d'un accord de principe avec Skopje sur le nom de la Macédoine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ATHENES (Reuters) - L'opposition grecque et une partie de la presse ont accusé mercredi le Premier ministre Alexis Tsipras d'avoir renoncé à l'un des piliers de l'identité nationale, au lendemain d'un accord de principe avec Skopje sur le nom de la Macédoine.