Afghanistan: un nouveau soldat français tué

Par
Au lendemain de la mort de cinq soldats français dans une attaque-suicide en Afghanistan, un nouveau soldat français a été tué jeudi 14 mai dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul. Une opération de l'OTAN dans la province orientale de Khost a également fait six victimes civiles afghanes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un nouveau soldat français, un commando marine, a été tué jeudi 14 mai en Afghanistan, dans la vallée d'Alasay, en Kapisa, au nord-est de Kaboul. L'information, sortie par le quotidien Ouest-France un peu plus tôt dans la journée, a été confirmée par un communiqué de l'Élysée qui a expliqué que ce soldat avait été tué non pas en marge d'un attentat-suicide, mais lors d'un «accrochage». Il a été touché par un tir d'arme légère alors qu'il participait avec les policiers afghans à une opération de contrôle de zone au cours de laquelle son groupe a été pris à partie par des insurgés.