Grèce : les Européens imposent à Tsipras une reddition sans condition

Par

Alexis Tsipras a décroché lundi matin un pré-accord qui ouvre la voie à un éventuel troisième plan d'aide à la Grèce. Les conditions sont drastiques, plus dures que celles négociées avant le référendum du 5 juillet. La restructuration de la dette est évoquée de manière très floue. Le spectre du Grexit s'éloigne – pour un temps ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles.- Le conseil européen est une boîte noire. Les discussions des chefs d'État et de gouvernement sont un rituel secret, à l'abri des regards. À peine laisse-t-on, à l'ouverture des sommets bruxellois, quelques photographes triés sur le volet prendre des clichés, pour se faire une idée de l'ambiance qui règne dans la grande salle du Justus Lipsius (le bâtiment du conseil). Et pendant ces minutes-là, les dirigeants jouent le jeu : tout le monde sourit du mieux qu'il peut.