Avec Darwin, à la recherche de l'horloge moléculaire

Par

L'histoire des organismes ne s'écrit pas seulement à travers les fossiles, elle est aussi archivée dans l'ADN. L'horloge moléculaire exploite les séquences génétiques pour reconstituer la chronologie de l'évolution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si Darwin avait connu l’horloge moléculaire, méthode qui permet de dater les étapes de l'évolution à partir des séquences d'ADN, il en aurait été ravi. Il aurait eu ainsi un moyen de vérifier sa théorie de l'évolution en observant la sélection naturelle en action. L’évolution selon Darwin est un processus continu au cours duquel un organisme se modifie par petites touches, accumulant des variations aléatoires qui, de temps à autre, se révèlent avantageuses.