A Bruxelles, d'éternels stagiaires jamais payés

Par Alice Dulczewski (Les Haut-Parleurs)

La capitale européenne attire des centaines d'étudiants en recherche de stage. Mais les entreprises précisent noir sur blanc que rien n'est rémunéré. Une pratique qui, aux yeux d'Alice Dulczewski, des Haut-Parleurs, pose une vraie « question démocratique ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si la France s'est dotée en 2014 d'une réglementation minimale en matière de rémunération des stages étudiants, ce n'est pas le cas dans le quartier européen à Bruxelles. Pour les jeunes de la génération Erasmus intéressés par les affaires européennes, Bruxelles est « the place to work », mais « travailler » ici, c'est enchaîner les stages, peu ou pas rémunérés. Cette patience quasi forcée est-elle uniquement pour les plus fortunés ? Un reportage de quatre minutes, réalisé en partenariat avec Les Haut-Parleurs (lire sous la vidéo).