La Maison blanche indignée par les enregistrements clandestins d'Omarosa

Par
La Maison blanche s'est indignée qu'une ancienne conseillère de Donald Trump, qui a démissionné en décembre dernier, ait enregistré clandestinement des conversations dans le cadre de ses fonctions à la présidence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - La Maison blanche s'est indignée qu'une ancienne conseillère de Donald Trump, qui a démissionné en décembre dernier, ait enregistré clandestinement des conversations dans le cadre de ses fonctions à la présidence.