Bretagne: nouvelle audience le 23 août pour l’Italien Vincenzo Vecchi, menacé d’extradition

Par

La justice française a décidé de reporter au 23 août la demande d’extradition de Vincenzo Vecchi. Le ressortissant italien avait été condamné par la justice italienne à près de 12 ans de prison pour « dévastation et saccages » au cours d’une manifestation contre le sommet du G8 à Gênes en 2001 et lors d’un rassemblement antifasciste non autorisé à Milan. Son arrestation a suscité l’émoi dans la petite commune bretonne où il s’était installé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice française a décidé d’attendre le 23 août pour statuer sur la remise ou non de Vincenzo Vecchi aux autorités italiennes, selon son comité de soutien, qui a assisté à sa comparution, mercredi 14 août, devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Rennes. Ils étaient 250 à soutenir ce ressortissant italien, sur le parvis du tribunal et 17 dans la salle d’audience.