Pékin "éduque" les musulmans du Xinjiang, fustige l'échec de l'Europe

Par
Les autorités chinoises ne persécutent pas les musulmans de la province du Xinjiang mais les "éduque" pour éviter la diffusion des idées extrémistes, alors que les pays européens ont échoué dans ce domaine, a déclaré jeudi un responsable chinois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Les autorités chinoises ne persécutent pas les musulmans de la province du Xinjiang mais les "éduque" pour éviter la diffusion des idées extrémistes, alors que les pays européens ont échoué dans ce domaine, a déclaré jeudi un responsable chinois.