La Grande-Bretagne inaugure la nationalisation des banques

Par

Le plan de sauvetage britannique lancé, lundi 13 octobre, avec la nationalisation partielle de trois banques britanniques pour 47 milliards d’euros n’est que le début d’un mouvement qui devrait être suivi par les autres pays européens. Le premier ministre britannique, Gordon Brown, appelle à une vaste réforme du système financier international dans le cadre d'un «nouveau Bretton Woods».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement britannique est passé à l'acte, lundi 13 octobre, en injectant directement 47 milliards d'euros dans le capital de trois banques, RBS, HBOS et Lloyds TSB. Trois des huit banques britanniques qui ont postulé la semaine dernière à une aide de l’Etat vont donc recevoir 37 milliards de livres (47 milliards d’euros) de capital.