Cem Özdemir: «Il faut changer les traités européens»

Par

Cem Özdemir, le co-président des Verts allemands, dénonce la politique européenne de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, et plaide pour un rééquilibrage des politiques d'austérité. Il faut changer les institutions européennes, accepter des référendums dans plusieurs pays et «économiser et investir». Il estime par ailleurs inéluctable la sortie du nucléaire. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Malgré une récente défaite à Berlin, les Verts allemands ne cessent de progresser dans les scrutins régionaux. Ils président désormais un des Länder les plus riches d'Allemagne, le Bade-Wurtemberg. A deux ans des élections fédérales, Cem Özdemir, le co-président des Grünen, revient pour Mediapart sur les solutions à la crise européenne et plaide pour un rééquilibrage des politiques d'austérité. C'est un infléchissement dans le discours de ce parti, jusque-là très empreint de rigueur budgétaire (lire par ailleurs notre compte-rendu du congrès du Parti vert européen).