Le prix du gaz aurait été lui aussi manipulé

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après le Libor (marché des taux interbancaires), le marché du gaz à Londres paraît être également l’objet de manipulations. Le Financial services authority (FSA), le gendarme boursier de la City, a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête sur de possibles manipulations du marché du gaz par les groupes d’énergie, à la suite d’alertes données par des traders. En parallèle, la commission de régulation de l’énergie a été avertie, elle aussi, de l’existence de mouvements suspects sur les cours du gaz et a lancé sa propre enquête.