Mélenchon : « La repentance ? Une belle perte de temps »

Par

A Alger, le quotidien Liberté se fait sévère avec le co-président du Parti de gauche, estimant qu'il « n'a pas démenti sa réputation de parleur à l’emporte-pièce ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A Alger, le quotidien Liberté se fait sévère avec le co-président du Parti de gauche, estimant qu'il « n'a pas démenti sa réputation de parleur à l’emporte-pièce », lors d'une conférence qui s'est tenue, mardi 12 février à l'institut français d'Alger. Et le quotidien de railler, comme par patriotisme assumé, le fait que le héraut du Front de gauche s'est abstenu de toutes critiques à l'étranger sur le chef de l'Etat français. Jusqu'à juger normal qu'il n'ait pas rencontré l'opposition lors de son dernier déplacement. « Si les gens ne sont pas contents, ils doivent aller voter. Vous avez des libertés civiques, il faut en profiter. »