Deux chefs d'une faction rebelle tués dans la Ghouta orientale

Par
Une frappe aérienne sur l'enclave de la Ghouta orientale a provoqué la mort de 12 membres du groupe rebelle syrien Failak al Rahman, dont deux commandants de cette organisation en lutte contre le pouvoir de Damas, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme, mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BEYROUTH (Reuters) - Une frappe aérienne sur l'enclave de la Ghouta orientale a provoqué la mort de 12 membres du groupe rebelle syrien Failak al Rahman, dont deux commandants de cette organisation en lutte contre le pouvoir de Damas, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme, mercredi.