Skripal: L'épreuve de force se durcit entre Moscou et Londres

Par
L'épreuve de force entre la Grande-Bretagne et la Russie devrait encore se durcir mercredi après que Moscou a refusé de s'expliquer sur l'empoisonnement de l'ancien agent double russe Sergueï Skripal à l'aide d'un gaz neurotoxique datant de l'époque soviétique malgré l'ultimatum fixé par Londres.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - L'épreuve de force entre la Grande-Bretagne et la Russie devrait encore se durcir mercredi après que Moscou a refusé de s'expliquer sur l'empoisonnement de l'ancien agent double russe Sergueï Skripal à l'aide d'un gaz neurotoxique datant de l'époque soviétique malgré l'ultimatum fixé par Londres.