May: Nous n'avions pas d'autre choix que de frapper la Syrie

Par
Theresa May a confirmé dans la nuit de vendredi à samedi que les forces britanniques avaient participé à des "frappes ciblées" contre les capacités militaires chimiques du régime syrien en coordination avec les Etats-Unis et la France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Theresa May a confirmé dans la nuit de vendredi à samedi que les forces britanniques avaient participé à des "frappes ciblées" contre les capacités militaires chimiques du régime syrien en coordination avec les Etats-Unis et la France.