Syrie, an neuf

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Deraa, berceau de l’insurrection syrienne qu’elle a perdu en juillet 2018, comme à Deir ez-Zor, qui fut aussi longtemps un puissant bastion de la révolte, les grandes statues de Hafez al-Assad, naguère abattues par les rebelles, ont retrouvé leurs socles.