«Jour de rage» à Gaza, au moins cinquante-huit Palestiniens tués

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante. - « Quel jour glorieux. Souvenez-vous de ce moment ! » Il y avait quelque chose de surréaliste ce lundi à écouter le premier ministre Benjamin Netanyahou se réjouir du déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem, en présence de plusieurs dignitaires américains, dont la fille de Donald Trump, Ivanka, tandis que le nombre de morts ne cessait de grimper dans la bande de Gaza.