Le chef du MI5 accuse la Russie de déstabiliser l’Occident

Par
Le chef des services de renseignement intérieurs britanniques (MI5), Andrew Parker, a accusé lundi la Russie de propager de fausses informations pour déstabiliser les démocraties occidentales.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BERLIN (Reuters) - Le chef des services de renseignement intérieurs britanniques (MI5), Andrew Parker, a accusé lundi la Russie de propager de fausses informations pour déstabiliser les démocraties occidentales.

Lors du premier discours public d’un membre du renseignement britannique en dehors du Royaume-Uni, Andrew Parker a déclaré qu’il ne souhaitait pas une escalade des tensions entre Moscou et Londres, mais qu’une série d’événements récents, dirigés par le Kremlin, étaient inacceptables. 

“Au lieu de devenir une grande nation respectée, (la Russie) risque d’être un paria encore plus isolé”, a-t-il dit lors d’une audition à Berlin.

“L’Etat russe excelle désormais dans la manipulation des médias, la désinformation sur les réseaux sociaux et la falsification des nouvelles et anciennes formes d’espionnages”, a-t-il poursuivi.

Les relations entre la Russie et l'Occident connaissent depuis plus d'un an un regain de tensions avec les soupçons d'ingérence russe dans l'élection américaine et l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal à Londres.

Le gouvernement britannique accuse la Russie d'ingérence dans les élections d'autres pays et de diffuser de fausses informations dans les médias, mais nie qu'elle ait réussi à s'ingérer dans les élections britanniques.

Guy Faulconbridge, Arthur Connan pour le service français

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale