Violences anti-musulmans au Sri Lanka, un mort

Par
La police sri-lankaise a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des groupes d'individus qui ont attaqué lundi des mosquées et des magasins appartenant à des musulmans, un regain de violence sectaire sans précédent depuis les attentats ayant visé des hôtels et des églises du pays le mois dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

KINIYAMA, Sri Lanka (Reuters) - La police sri-lankaise a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des groupes d'individus qui ont attaqué lundi des mosquées et des magasins appartenant à des musulmans, un regain de violence sectaire sans précédent depuis les attentats ayant visé des hôtels et des églises du pays le mois dernier.