Gaza : le Hamas pose ses conditions à un cessez-le-feu

Par

Le Hamas acceptera un cessez-le-feu si Israël cesse ses bombardements sur la bande de Gaza, libère des prisonniers et lève le blocus de l’enclave palestinienne, a affirmé lundi le mouvement islamiste, précisant qu’il était « trop tôt » pour évoquer une trêve.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Hamas fait connaître ses conditions. Il acceptera un cessez-le-feu si Israël cesse ses bombardements sur la bande de Gaza, libère des prisonniers et lève le blocus de l’enclave palestinienne, a affirmé lundi le mouvement islamiste, précisant qu’il était « trop tôt » pour évoquer une trêve. « Tout cessez-le-feu doit se baser sur les conditions que nous avons mises en avant. Rien de moins ne sera accepté », a déclaré à l’AFP Mouchir al-Masri, député et porte-parole du Hamas à Gaza. Mouchir al-Masri explique cependant qu’« il est trop tôt pour parler de cessez-le-feu au regard des crimes et des massacres commis par les Israéliens contre notre peuple ».