Boris Johnson, roi de la bourde, à la tête du Foreign Office

Par

L'ancien maire de Londres Boris Johnson, adepte de la bourde et de la provocation, a été nommé mercredi à la surprise générale à la tête de la diplomatie du Royaume-Uni par sa nouvelle Première ministre Theresa May.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

par Estelle Shirbon