"Merde alors!", rétorque Asselborn à Salvini sur l'immigration

Par
Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de file de la Ligue (extrême droite), a comparé les migrants africains à des esclaves, jeudi lors d'une conférence en Europe, s'attirant une réplique cinglante du chef de la diplomatie luxembourgeoise, qui a conclu par ces mots: "Merde alors!"

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

VIENNE (Reuters) - Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de file de la Ligue (extrême droite), a comparé les migrants africains à des esclaves, jeudi lors d'une conférence en Europe, s'attirant une réplique cinglante du chef de la diplomatie luxembourgeoise, qui a conclu par ces mots: "Merde alors!"