Venues de Syrie, des semences contre le réchauffement climatique

Par

Un botaniste syrien a réussi à sauver de la guerre en Syrie des semences qui pourraient aider l’humanité à traverser le réchauffement climatique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

The New York Times raconte l’histoire incroyable d’Ali Shehadeha, un botaniste syrien, qui a créé au Liban et au Maroc une banque de semences qui pourraient aider l’humanité à traverser le réchauffement climatique. Son but est de sauver ces semences historiques venues du Moyen-Orient qui pourraient être assez résistantes pour nous nourrir dans un futur, où beaucoup de zones pourraient devenir aussi chaudes, arides et inhospitalières que cette région.