Sarkozy et l’«accord européen»: les dessous d’une supercherie

Par et

Quelques jours ont suffi pour montrer que le fameux accord européen du 9 décembre, imposé par Merkel et Sarkozy, n'est qu'une dangereuse supercherie. De nouveau traité européen, il n'y aura sans doute pas. Mais l'essentiel pour les deux dirigeants est moins de sauver l'Europe que de lancer leur campagne électorale respective. L'Europe pour de petites stratégies électoralistes: décryptage en quatre points.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faut-il tuer l'Europe pour sauver quelques intérêts de campagnes électorales ?