Le dossier «torture» sur le bureau de Donald Trump

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il reste, en cette mi-janvier 2017, 93 détenus au camp de Guantanamo, trou noir et symbole du déshonneur américain. À peine une dizaine d’entre eux ont été condamnés ou sont en attente de procès ; les autres demeurent détenus en toute illégalité. La prison de Guantanamo « coûte cher, elle est inutile et n’est qu’un tract de recrutement pour nos ennemis », a répété mardi 10 janvier Barack Obama.