G5 Sahel: pourquoi l’engagement militaire de la France est contesté

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 16/01/2020 10:23
  • Par

Bonjour et MERCI pour cet éclairage objectif, concis de Monsieur Backmann !

L'enlisement militaire a déjà été moult fois abordé depuis le "va-t'en-guerre" de Hollande (sans casque et loin de la rue du Cirque - pour rire malgré tout-) sans que rien ne se soit amélioré ; bien au contraire ! Incompétence et ingérence... et bien des victimes !

Cela coûte un "pognon de dingue"...

M'Con et son gouvernement s’empêtrent là aussi dans la "com" dont les mensonges systématiques -à tous niveaux- bernent de moins en moins les citoyens. Appuyés par la désinformation/formatage largement diffusés par la plupart des radios, presse et tv...

Ce monde-là est à remplacer -LA-MAINTENANT- par un NOUVEAU MODE orienté vers l'Humain, la Fraternité et la Planète à protéger... 

Nous devons VRAIMENT "nous bouger" et NOUS rejoindre TOUS dans la rue précisément le 24 janvier.

Après il sera trop tard... 

A mon humble avis.

Cordialement.

@

plus d"un milliard par an ! et encore certainement, sous évalué!

  • Nouveau
  • 16/01/2020 19:38
  • Par

Non mais je rêve pas à un seul moment ce journaliste ne parle de la Françafrique et du fait que c'est la France qui a mis au pouvoir tous les satrapes de ces pays DEBY mis au pouvoir qui terrifie son pays dans une terrible misère supprime les opposants qualifiés qui seraient utiles à ce pays , et les autres et surtout IBK  le président malien fêtard corrompu jusqu'à l'os avec son clan.

C'est à rêver d'entendre ce journaliste qui se garde bien de dire toute la responsabilité de la France depuis des décennies en Afrique francophone, qui a mis au pouvoir après l'assassinat de SANKARA (avec l'aide d'HOUPHOUET) COMPAORE Blaise resté au pouvoir 27ans que la rue à chassé mais la France a oeuvré encore dans l'ombre et le président actuel du Burkina a été dans l'équipe de COMPAORE (qui ouevre d'ailleurs en sous main depuis la Côte d'Ivoire ou l'armée française l'a exfiltré du pays sous bonne escorte)!

27 ans de Blaise COMPAORE et son clan corrompu qui a été mettre avec la France et le Mali la guerre en côte d'Ivoire depuis 2002!

C'est qui ce journaliste , depuis de nombreuses années uen haine de la France dans les ex colonies est bien là , la France a accompagné au TOGO les corrompus dictateurs EYADEMA les togolais pendant des mois ont battu la rue , qu'à dit la la françafrique la France rien dans l'ombre elle a aidé à réprimer la volonté d'un peuple comme dans d'autres qui ne veulent plus de la France et ses satrapes dictateurs corrompus !

Les africains de nos ex colonies se battent comme ils l'ont fait en Côte d'Ivoire et au Burkina et ailleurs , mais la Françafrique (politique de droite comme de gauche et du milieu, l'armée et les militaires français qui n'existent que par l'Afrique des ex colonies, les affairistes de la Françafrique, les médias , et aussi les universisatires ) ne veulent en aucun cas lâcher l'emprise sur le pré carré français !

2020 en Côte d'Ivoire la Françafrique fait tout avec MACRON pour garder main sur ce pays et maintenir OUATTARA au pouvoir , et lasser son armée d'occupation là bas dont ne veulent plus les africains francophones!

Et qui a cassé avec les US et les autres la Lybie et toutes les armes et trafics en tous genres plus les islmistes que KHADAFI tenait?? L a France de SARKOZY BHL et le PS et les autres qui ont validé la casse de la Lybie !

Ici OMERTA de la majorité des médias ou troncage comme ce qu'à dit SALIF KEITA  tronqué dans les médias ce qu'il a dit

Comme ce qui a été dit et écrit , et comme ce que Nathalie YAMB a dit en Russsie sur la françafrique et qui a été expulsée par le clan OUATTARA et à la demande en sous main de la France .

Les peuples peuvent crever dans la misère et la violence depuis des décennies ce n'est pas le problèmes de la France et ses dirigeants!

Tant de mensonges tant de mépris des peuples par les dirigeants français MITTERRAND compris et tous les autres de droite comme de gauche et autres : le profit et les ressources et une armée qui n'existe après la perte de l'Indochine, et de l'Algérie que par l'Afrique noire des ex colonies.

Il est normal que d'autres pays européens ne veulent pas s'associer à cette françafrique ils en connaissent trop le trouble passé et ses dictateurs mis au pouvoir et les barbouzeries de la France !

je pense que vous avez mal compris! excellente analyse de Mr Backman

Quand on connaît la région depuis plus de 30 ans et qu'on suit la situation, l'analyse de mr Backman parait à la fois peu précise, et problématique sur plusieurs points. On sera d'accord sur l'enlisement et sur la forte responsabilité des Etats sahéliens dans la situation (et il faudrait rouvrir la question de l'impact de l'ajustement structurel sur la trajectoire des Etats). Par contre, l'analyse des relations agriculteurs éleveurs est caricaturale. Il y a bien un problème grave de concurrence sur les ressources mais, on n'est pas dans une question de "tribus" ou d'ethnies. La pression démographique est la cause bien avant le changement climatique. De nombreux projets de développement - plus ou moins efficaces - tentent depuis des années de travailler à réduire la compétition, mais ce n'est pas si simple. Il est vrai qu'il y a un sentiment d'abandon par l'Etat, ou d'une présence de l'Etat percue comme prédatrice - et donc, oui, un vrai problème quant à l'État - mais il est faux de dire qu'il n'y a plus d'écoles comme cause : il y a eu une forte extension de la scolarisation depuis 20 ans - après un gros trou pendant les ajustements structurels, et aujourd'hui avec un gros problème de qualité, ok. Là où il n'y a plus d'écoles ou de gendarmerie, c'est là où les djihadistes les ont chassés. C'est la conséquence et pas la cause. Enfin, serval devait stopper les djihadistes et rendre possible un processus politique que les leaders maliens n'ont pas su/voulu/pu mettre en place. On ne peut pas en imputer la responsabilité à la France, même s'il y a eu de graves erreurs, comme le fait d'empêcher le retour de l'administration à Kidal. Alors qu'on reproche l'ingérence, il est assez sidérant d'entendre tout ce que Backman aurait voulu que fasse la France, pas moins que résoudre tous les problèmes de fond, restructurer l'État, resoudre les pbs agriculteurs/éleveurs. Mais c'est totalement irréaliste et pratiquement impossible ! Aucun acteur externe n'a ce pouvoir. Et encore moins la légitimité. Sauf à considérer qu'il faut reprendre la tutelle des Etats africains, ce qui n'est pas son propos, je pense. Et ce serait de toutes façons inefficace. Bref, attention à ne pas amalgamer des processus de nature différente. Et à prendre la mesure des processus et des enjeux politiques nationaux dans la critique - absolument nécessaire - de la politique d'intervention militaire.

Mais enfin, pourquoi voudriez-vous que cela marche...? Curieux, les Français ! C'est du vol à main armée... Savez-vous où ils puisent leur fric, les combattants contre l'occupation des mercenaires français ? Mais dans vos poches...

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous