La presse mexicaine très sévère avec Sarkozy mais aussi avec Calderón

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La tension est montée d'un cran entre le Mexique et la France depuis lundi. L'affaire judiciaire concernant Florence Cassez est en train de tourner à l'affaire d'Etat. Le Mexique n'est plus certain de participer à l'Année du Mexique en France après l'intervention de Nicolas Sarkozy, qui a décidé de dédier cet événement culturel et économique à la prisonnière française. «Nous avions été invités à un événement culturel et cela devient un hommage à une ravisseuse», s'est exclamée la sous-secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Lourdes Aranda.