Le viol, arme de guerre en Syrie, dit l'Onu

Par
Les forces gouvernementales ont commis des crimes sexuels en Syrie, où la guerre est entrée dans sa huitième année, et certains actes relèvent du crime contre l'humanité ou du crime de guerre, selon un rapport des Nations unies rendu public jeudi à Genève.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Les forces gouvernementales ont commis des crimes sexuels en Syrie, où la guerre est entrée dans sa huitième année, et certains actes relèvent du crime contre l'humanité ou du crime de guerre, selon un rapport des Nations unies rendu public jeudi à Genève.