Armes françaises au Yémen: itinéraire d’une livraison secrète

Par Disclose
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 15/04/2019 14:27
  • Par

Parmi les nombreux secrets que j'évoque dans mon blog  consacré à eux ,le secret défense et les secrets diplomatiques figurent en bonne place !A noter que lesdits secrets ne sont pas l'apanage de la droite ou de la gauche Chacun des présidents en a usé et beaucoup des ministres de chaque président a fait de même Je rappelle ici qu'à propos de l'attentat de Karachi qui a causé la mort de onze ingénieurs et techniciens français Laurent Fabius alors aux commandes a refusé sans explication de lever le fameux "secret défense" levée qui aurait apporté beaucoup d'information sur les tenants et aboutissants de cet attentat qui restent encore aujourd'hui cachés Bien sur ledit secret défense a des ramifications avec le secret des affaires et avec le secret diplomatique !Et tant pis mesdames messieurs pour les enfants yéménites victimes du merveilleux canon Cesar e l'on voit sur les photos !

Nous avons un gouvernement criminel. C'est aussi simple que ça. Le profit avant l'homme est leur credo.

Dans le cadre de l'Union européenne, les Etats n'ont pas le droit d'interférer dans les activités des entreprises privées ... 

 

Travailler avec des demembreurs revient a se comporter de la meme façon ...la cible ce n est pas les opposants politiques mais les contestaires qui s opposent au demembrement du bien commum par des affairistes et banquiers pillards. Peux t on accepter qu un gouvernement se comporte de cette façon en democratie ?
  • Nouveau
  • 15/04/2019 19:06
  • Par
Rien de nouveau dirai je. L’expérience du Rwanda ne sert pas de leçon à notre gouvernement. Après il dira comme le fait Hubert Vedrine 25 ans après le genocide des Tutsis au Rwanda qu’il était pas au courant

Bonsoir,

Rien à voir mais je suis très dubitatif quand aux causes de l embrasement de notre dame. 

Je.ne crois pas au hasard et ce feu avant une intervention.de macron plongé dans sa merde me semble organisé. 

 

Et la terre est plate...

conceptual-scheme

Toutes les hypothèses sont à considérer, même les plus farfelues.

Patience, attendez les résultats de l'enquête. Ce qui est certain, ce n'est pas le "hasard" qui est à l'origine de l'incendie.

Ce qui est certain également, c'est hors sujet.

Elle n'est pas mal la "ministre" qui livre des armes .... qui ne sont pas censées tuer ... à quoi servent les armes sinon à tuer !!!!

Il doit y avoir sur les colis, comme pour l'alcool: "a utiliser avec modération"

Plus sérieusement j'ai été outré par le discours sur la paix du président le 11 novembre alors que notre pays participe activement au génocide des yéménites ...

La ministre parle d'aide humanitaire alors que nos bateaux participent au blocus maritime donc participent à provoquer la famine de la population civile ...

Nos politiques à quelque niveau que ce soit sont atteints de schizophrénie aigüe et décompensée .... et tout cela pour du fric, uniquement pour du fric ...

Ce que fait ce gouvernement à l'extérieur est à l'image de ce qu'il fait à l'intérieur; des boucheries.

Tous des assassins : ministre des armées qui vend des armes mais qui ne tuent pas !!

Et qu'est ce que ça fait d'être dirigeant de Nexter, monsieur Meyer je crois... vos enfants comme ces pauvres innocents du Yemen prendraient des bombes sur la tête, vous continueriez à vendre vos armes ? et que dire de cet homme MBS ? il me fait peur, des yeux d'une cruauté sans nom... capable de tout ....avec un sourire en coin....brrrrrhhhh

ministre des armées qui vend des armes mais qui ne tuent pas !!

C'est comme les LBD à "létalité modérée"...

On nous ment .On fait la leçon de morale aux autres pays pour les ventes d'armes .On aimerait que l'embargo allemand s'arrête .Pourquoi ? On continue sans se soucier des morts civils .On n'a jamais vu des civils s'en sortir vivants en recevant des obus balles produits chimiques . Donc avant d'invectiver les autres pays nettoyons devant notre porte . Que faisons nous en France ?!On accepte que des personnes soient mutilées ou très blessées sans rien dire ( manifestants et forces de l'ordre ). Des paroles sur les plateaux entre amis (ies) mais aucune réaction concrete pour que ce systeme s'arrete Desolant pour les deux ( national et international ).

Qu'ils sont minables les commerciaux français... il pourraient aussi vendre les drap blancs pour enterrer les morts... Officiellement comme serviettes de bain...

He! ...

Y a pas de petits bénefs...

Comme disait un responsable américain...

Comment faire confiance a un gars auquel on ne peut même pas vendre une scie a os....

....

La fête est bientôt finie et c'est la fin des braderies.... Les Saoudiens et les Émiratis, envoient des soudanais faire le guerre... a un moment ça risque de se retourner contre eux...

Quand vous dites "vendues par la France" 

je présume que ça veut dire "vendues par une entreprise française" ? 

parce qu'il me semble que dans l'Union européenne, les Etats n'ont pas le droit d'interférer dans les activités des entreprises, non ? 

 

 

Notre gouvernement et plus particulièrement E.Macron devrait être poursuivis pour crime contre l 'humanité dans cette affaire. De plus il faudrait rattacher cette affaire à l intervention de nos avions contre un apposant au Président tchadien,où  Macron se sert de l'armée pour aider sans motif un "copains" QUI AVAIT REÇU PEU AVANT BENELLA!!!!c'est inacceptable. Quand on vend des armes il y a des "rétrocommissions" (souvenons-nous du conflit Balladur/Chirac/Sarko) et là où est cette argent et  qui en a profité ... je suis écœurée et dégoutée par nos hommes politique . Et au final après tous ces arrangements pour le fric (si cher à Macron) au Yémen ils meurent sous nos balles ou de faim

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Disclose est un nouveau média et une ONG de journalisme d’investigation, à but non lucratif, entièrement financé par le don. Des équipes de journalistes mènent des enquêtes pendant plusieurs mois, puis publient leurs sujets sur un site en accès libre et avec des médias partenaires. Objectif : maximiser l’impact des révélations et soutenir le droit à l’information des citoyens. 

Mediapart, soucieux de soutenir les différentes formes de journalisme d’enquête qui se développent, a décidé d’accompagner cette démarche journalistique. C’est pourquoi nous publions, en accès libre sur notre site, cette première grande enquête de Disclose, en trois volets.

Elle apporte des révélations inédites et irréfutables sur un scandale déjà documenté sur Mediapart : le rôle des armes françaises dans la sale guerre menée au Yémen par la coalition des armées de l’Arabie saoudite et des Émirats.

L’un des documents qui y est révélé est classé « confidentiel défense ». Si nous avons décidé de le publier, c’est parce qu’il est d’évidence d’intérêt public, le droit de savoir des citoyens rendant légitime sa révélation : il prouve en effet le mensonge du gouvernement français sur sa responsabilité dans une guerre qui tue des milliers de civils depuis 2015.

Par ailleurs, sa publication n’est aucunement susceptible de mettre en danger l’armée française, ses engagements ou ses militaires. Il y est seulement question de l’utilisation par des pays tiers d’un matériel d’armement qui leur est vendu par la France.

Nous n’avons publié qu’un extrait des documents révélés par cette enquête, mais l’ensemble d’entre eux peut être retrouvé sur le site de Disclose.

Cette enquête s’appuie aussi sur différentes bases de données sur le Yémen.

Le Yemen Data Project est une initiative pour la transparence qui rassemble des données non officielles sur les bombardements de la coalition au Yémen. Ces données proviennent de sources ouvertes qui ont ensuite été recoupées à l’aide d’informations recueillies par l’ONG britannique Acled (Armed Conflict Location and Event ).

À cela s’ajoutent les données publiques de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’Organisation mondiale de la santé et l’IPC (Integrated Food Security Phase Classification).