Balkans: des milliers de réfugiés toujours bloqués aux portes de l’Union européenne

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De nos envoyés spéciaux au Monténégro et en Bosnie-Herzégovine.-  « Depuis le 4 février, 752 personnes ont dormi dans cette maison », explique Sabina Talovic. La maison en question, une modeste bâtisse avec trois chambres à l’étage, est le siège de l’unique association féministe de Pljevlja, une ville industrielle coincée dans les montagnes du nord du Monténégro, tout près des frontières de la Bosnie-Herzégovine et de la Serbie.