Cessez-le-feu entre Israël et les groupes armés de Gaza

Par
Israël et les groupes armés palestiniens de Gaza ont conclu un cessez-le-feu ce samedi pour endiguer une nouvelle spirale de violence et après la mort d'au moins deux Palestiniens dans la bande de Gaza.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

A LA FRONTIERE DE GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Israël et les groupes armés palestiniens de Gaza ont conclu un cessez-le-feu ce samedi pour endiguer une nouvelle spirale de violence et après la mort d'au moins deux Palestiniens dans la bande de Gaza.

Israël a conduit des dizaines de frappes aériennes tandis que les combattants palestiniens tiraient plus de 100 roquettes et obus de mortier en direction du territoire israélien.

Selon des responsables de santé palestiniens, deux adolescents ont été tués par l'une des frappes aériennes israéliennes qui visait un immeuble dans un camp de réfugiés situé près de Gaza.

Selon des témoins, le bâtiment inoccupé et les victimes sont des passants.

Israël a contesté cette version, affirmant que le bâtiment était un "centre de formation du Hamas".

"Un tunnel a été creusé sous le bâtiment pour des entraînements de guerre souterraine et fait partie d'un réseau de tunnels du Hamas", a affirmé l'armée israélienne sur son compte Twitter francophone qui affirme que les habitants de l'immeuble ont été prévenus au préalable de l'imminence de la frappe.

Israéliens et Gazaouis ont échangé des dizaines de tirs, les premiers disant viser des positions tenues par le Hamas tandis que les seconds tiraient des roquettes et des obus de mortiers en direction d'Israël.

Certains des projectiles lancés depuis l'enclave palestinienne ont été interceptés par le "dome de fer", mais trois civils israéliens auraient été blessés à Sderot, dans le sud israélien.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale