Guantanamo va continuer longtemps de hanter les Etats-Unis

Par

Au camp X-Ray comme au camp Delta, à Abou Ghraib ou en Afghanistan, l'administration Bush ainstitutionnalisé la torture. C'est ce que montre le documentaire de Marie-Monique Robin, Torture, made in USA, diffusé en exclusivité sur Mediapart à partir de lundi 19 octobre.

Barack Obama a promis de fermer la prison de Guantanamo, sur l'île de Cuba, avant le 22 janvier 2010. Même si le président des Etats-Unis parvient à respecter cette date – ce qui n'est pas gagné, le problème du jugement et de la libération des détenus n'est toujours pas résolu –, la question des tortures n'a pas fini de hanter les Etats-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En annonçant, deux jours après son investiture, qu'il entendait fermer la prison de Guantanamo dans l'année, Barack Obama s'est singulièrement compliqué la tâche. Pas tant concernant l'objectif final – après tout, même l'administration Bush souhaitait se débarrasser de ce centre de détention hors des lois américaines et internationales – que dans le délai qu'il s'est imposé. Fermer en un an (donc avant le 22 janvier 2010) ce monstre juridique, doublé d'un casse-tête diplomatique, relevait assurément de la gageure. Aujourd'hui, à moins de cent jours de cette échéance, la Maison Blanche maintient son ambition malgré les obstacles qui demeurent.