«Les humains ne doivent pas être dominés par les robots»

Par

Bruxelles planche sur la question de la réglementation de l’intelligence artificielle. Mady Delvaux, eurodéputée socialiste luxembourgeoise, est chargée de rédiger la toute première proposition de loi sur la robotique avancée et l’intelligence artificielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’eurodéputée socialiste Mady Delvaux veut éviter un scénario apocalyptique. Dans une interview accordée au site EurActiv, elle passe en revue les priorités pour s’assurer que « les humains ne soient pas dominés par les robots, mais que les robots servent les humains ». La Luxembourgeoise estime que les questions urgentes à régler sont celles « des voitures autonomes, et des questions de responsabilité, de protection des données, de vie privée et de cybersécurité ». Il s’agit ainsi de définir des principes qui pourront être appliqués à l’Europe dans son ensemble. « Les robots envahissent notre vie quotidienne. Ce qui me surprend, c’est la rapidité à laquelle on progresse. Ça va beaucoup plus vite que ce que je pensais quand je me suis mise à travailler sur le sujet », explique-t-elle.