L’élection bavaroise pousse la «GroKo» berlinoise vers l’abîme

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ah passés à droite? Et où est la gauche dans ce cas? Sous le niveau de 5%?

le SPD paie son alliance gouvernementale avec la droite, alors qu'il avait la possibilité de former un gouvernement avec les Verts et Die Linke. Il va faire comme le PS, disparaitre. C'est mérité, et on ne peux rien y faire

En Franc, la relève est prise par une vraie formation de gauche (LFI) parce que les verts se sont définitivement décrédibilisés par leurs magouilles et leurs compromissions, et que LFI est une vraie formation écosocialiste qui va reprendre le flambeau.

En Allemagne, rien de tel car Die Linke n'a pas réussi à reprendre la main, et leurs Verts sont très à droite. De plus, ils restent écolo pur jus, et ça ne suffit pas à faire un projet de société. D'ailleurs, on voit bien qu'au niveau européen ils défendent tout l'aspect ultra libéral de la construction européenne.

  • Nouveau
  • 15/10/2018 13:26
  • Par

 

Des remugles chez nos "chers voisins" ?  

(Comme chez nous)

Le glissement est général.  Merci  Hayek !    Puis merci  Eucken ! 

 

Une très bonne chose c'est la progression du vote Grun, dommage que chez nous des responsables irresponsables ont passé leur temps et leur énergie à saborder élection après élection l'écologie politique malgré son fort potentiel.. 

L'esprit de Rugy personne ne l'a vu encore. L'écologie politique n'a pas attendu que Mélenchon veuille bien manger du quinoa pour exister... L'écologie politique est AMHA naturellement de gauche et n'a pas besoin d'être adossée et cornaquée par aucun parti, elle doit peser dans une coalition de gauche comme elle aurait pu le faire depuis les années 90 si elle avait eu des responsables plus dignes ou moins indignes...

Marrant cette conception d'une écologie forcément de "gauche". Lorsque les "alphas" commenceront sérieusement à paniquer quant aux évolutions climatiques, nous subirons enfin les conséquences des réformes nécessaires :

- L'accès au véhicule privé drastiquement réduit...par le coût (pour rappel aux "bobos" donneurs de leçons, une "Zoe" - somme toute prolétarienne au vu de son autonomie - coûte peu ou prou 20 000 €, toutes primes déduites & hors location de la batterie. Me concernant, ce serait un surcoût de 8 000 € par rapport au budget que je prévoyais initialement de consacrer à l'achat d'un véhicule neuf.

- Le confort énergétique de nos logements décroîtra, là encore, si l'on est pas propriétaire ou propriétaire modeste.

Mais cela n'est-il pas déjà la tendance ?

Anticipés, ces efforts auraient pu se voir pensés de façon socialement supportable, dans l'urgence, ils se révèleront d'une férocité et d'une injustice, qui se moquent bien de la "droite" comme de la "gauche".

Et puis, parce que depuis quelques années des remontées de bile me submergent, je vous confie autre chose : la dictature ne sera pas incompatible avec le libéralisme économique, pas plus qu'avec l'écologie. Seuls les plus modestes le croient. Tous instruits & curieux, les Salvini, Orban ou autre Le Pen seraient au chômage technique.

Alors l'écologie de gauche, hein ?....

D accord l’écologie est un état d’esprit ...conservateur

C'est bien vrai ! Beaupin, son humble épouse Emmanuelle Cosse, Hulot, JV Placé étaient des gars et des filles qu'avaient un vatch de potentiel ! Mais, le potentiel à De Rugy, ça c'est d'la balle ! Et encore... On ne connaît pas son p'tit potentiel caché... laughing

Résultat de recherche d'images pour "bavarois"

Goûte, c'est du bavarois ! Fruité, non ? Du potentiel ?

Ne vous faites pas plus bête que vous n'êtes en réalité: je parlais du potentiel des idées et de la cause écologique depuis les années 70 (le Club de Rome, Les amis de la terre... La Gueule Ouverte... pour faire court) et pas des quelques clampins qui s'en sont servi comme marche-pied pour leur carrière...

Bête, môa ? Mais mon p'tit gars, vous ignorez tout de mon potentiel ! laughing

laughing Du bel humour encore vert....

 

Vous êtes un (e) comique, vous!

"L'esprit de Rugy personne ne l'a vu encore."

Si tout le monde. Même Macron. Cette personne est, comme la majorité des Pseudos écolos de EELV. Un cynique arriviste.

Oui.. des verts pour l'Europe néolibérale et pour les mines de charbon.. très moyen..

Le grand esprit d'Eponyme ne craint pas le ridicule... ni de pateauger dans sa bêtise.

Est-ce que de Rugy a perdu l'esprit ? Quelqu'un l'a-t-il trouvé ?

"Le grand esprit d'Eponyme ne craint pas le ridicule... ni de pateauger (?) dans sa bêtise."

 La langue est le reflet de l'esprit de l'être...! 

Mais, si l'on essuie un affront, on lave une injure. Comme m'aboie mon chien : "Si ça ne se mange pas. Si ça ne se baise pas. Pisse dessus".

 

 

Je pense que vous ne connaissez pas les Grünen. A côté d'eux Hulot c'est de la dynamite! 

Un report des voix dans la droite. Ces élus vont remplacer les virés. Tout simplement.

 

Ben, pour éviter l'inaction, ils ont quitté le pourvoir (Duflot son poste de Ministre de l'Égalité des territoires et du Logement et Pascal Canfin son poste de Ministre délégué au développement) suite au non respect du gouvernement PS des accords signés, et que vous pouvez, de nouveau, lire ici : https://eelv.fr/negociations-eelv-ps/

 

PS : un peu moins de sectarisme ridicule dans la vie politique ne peut que faire du bien. cool

 

Rôôôho ! Si les "européennes2019" s’annoncent potentielles ET radieuses... (grace à EELV) Voilà, voilà une nouvelle qui va sacrément remonter le moral des français !

Valls, la queue entre les jambes à son retour de Barcelone, se présente chez vous ? Paraît que Ségolène, de retour des pôles, se tâte ? laughinglaughinglaughing Avec des engelures, c'est téméraire...

"Il faut arrêter avec EELV . ils ont été au pouvoir"

Et toujours de droite, en fait. Il n'ont fait que ça.

J'ai beaucoup de respect pour votre correspondance, et trouve vos analyses très bonnes. Mais une erreur s'est glissée dans votre texte: le parlament de Hesse siège à Wiesbaden, et non pas à Francfort comme indiqué à la fin de l'article. A Francfort, il n'y a pas eu de parlament depuis la révolution bourgeoise-libérale manquée de 1848. Bien-sûr qu'il faudrait de nouveau quelque chose du genre à la Paulskirche, mais c'est un autre problème.

Bonjour et merci pour le signalement. Mais j'ai écrit Francfort à dessein. En fait, quand je cite un Land, j'ai pour habitude de mettre entre parenthèses le nom de la ville la plus connue qui s'y trouve afin que le lecteur puisse identifier rapidement la région dont on parle. En général, la ville connue est aussi la capitale du Land. Mais pas dans le cas de la Hesse (pareil pour le Land de NRW. On pense plus facilement à Cologne qu'à Düsseldorf). Amicalement. TS

D'accord, entendu! Bien cordialement D.B.

Bonjour, c'est quand même gênant et arbitraire. Je ne suis pas sûr que Cologne soit plus connue que Düsseldorf. Et cela peut induire en erreur : là, vous avez écrit  "le renouvellement du parlement de la Hesse (Francfort)". N'importe quel lecteur aura compris que le Parlement de la Hesse est situé à Francfort. Vous pourriez par exemple écrire  "le renouvellement du parlement de la Hesse (Land de Francfort)". Bien à vous. S.

Düsseldorf plus connu que Cologne ? Ca ne me semble pas très vraisemblable. Le seul fait que Köln dispose d'un nom francisé atteste le contraire. Pour ma part je voterais plutôt pour "Land de Neanderthal", ça a plus de gueule, non ?

Bonjour,

on ne peut écrire "Land de Francfort" puisque Francfort n'est pas un Land. Hormis ce point, je pense que vous avez raison. Ma notation, qui n'est pas totalement arbitraire, est ambigue et prête à confusion. J'en tendrais compte à l'avenir. Merci. Amicalement. TS

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Allemagne, Belgique, Luxembourg: les Verts ont le vent en poupe.

Lors des élections bavaroises de dimanche, le parti écologiste pourrait devenir devient la 2ème force politique régionale reflétant un engouement national pour les Grünen outre-Rhin et récompensant une ligne claire sur sa priorité environnementale et sur les migrants. Allemagne, les Verts comme remparts à l’AfD

La dynamique des Verts ne se limite pas à la Bavière. « C’est une tendance de fond dans toute l’Allemagne, analyse le politologue Michael Weigl. La société allemande est de plus en plus polarisée sur la mondialisation et ce que cela implique sur les frontières, le rapport à l’Europe, le rapport aux migrants. Les deux partis qui en profitent sont ceux qui apparaissent comme les plus cohérents sur ces thèmes : l’AfD, et, à l’autre bout du spectre, les Verts. » Dans le Land voisin de Hesse, qui vote à son tour fin octobre, ils atteignent également 18 %, tout comme dans les enquêtes d’opinion réalisées à l’échelle nationale. C’est plus du double que le score réalisé aux élections législatives il y a un an.

https://blogs.mediapart.fr/gaspardv/blog/121018/allemagne-belgique-luxembourg-les-verts-ont-le-vent-en-poupe

Avec vous au moins les choses sont simples... Et vous voyez qui à l'arrivée dans la quatrième?

la prise de conscience de l'urgence écologique

Vous vivez d'illusions.

parié, voyons. Mais un peu d'esprit ne nuit pas !

Salut Michel ... En effet ça fait tout de suite mieux ... et tu sais bien que nous "croyons en la force de l'esprit " ....

avec en sus, un signe évident de l'aspiration des femmes à sortir des entraves traditionnelles dans une région catholique à l'origine à laquelle s'applique le schéma de Todd sur le catholicisme zombie...

Résultat de recherche d'images pour "bavaroisE"laughing

J'achète!!!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

En ce qui me concerne, je ne vois aucune "débâcle des partis au pouvoir" et pas davantage de "crise morale".

Je vois une débâcle du SPD, et plus généralement de la gauche, dans une région très prospère, ou il n'y a pas de chômage, et qui peut se payer le luxe de voter en, plus pour des gens (les écolos réalos) qui vont leur garantir que leur environnement immédiat ne sera pas dégradé, mais préservé. Les écolos sont des conservateurs, de la nature et du reste. Comment d'ailleurs, si tel n'était pas le cas, expliquer le transfert de voix CSU vers les écolos, d'une ampleur comparable à celui des électeurs CSU vers l'AfD dont il est fait état dans l'article, bien qu'il convienne de se méfier puissamment de ces sondages sorties des urnes dont il est fait trop grand cas à mon avis ? Il suffit également de regarder leurs très bons résultats dans les grandes villes pour comprendre que c'est un électorat bourgeois.

Je préfère les résultats. Aux élections précédentes en 2013, le SPD faisait 20.6%. Il avait alors enregistré une progression de 3 points. Aux élections fédérales de septembre 2017, le SPD avait obtenu, en Bavière, 15.3%, une baisse en ligne avec leur résultat national. Hier, ils ont obtenu 9.7%, perdant plus d'un tiers de leurs électeurs en un an. Par rapport à 2013, c'est, non pas une division par deux comme indiqué dans l'article, mais par plus de 2. Une baisse de 10.9 points.

Quant à l'autre parti de gauche, Die Linke, ce n'est pas brillant non plus : ils font certes un peu mieux qu'en 2013 (3.2% contre 2.1%) mais nettement moins bien qu'aux élections fédérales de septembre 2017 ou ils avaient obtenu 6.1%.

Au total, en cinq ans, la gauche (SPD + Die Linke) a donc perdu exactement 10 points, passant de 22.7% à 12.7%...

Après, comme "parti de Gouvernement", il y a les libéraux-démocrates du FDP : ce parti passe de 3.3% à 5.1% et entre donc au Parlement local. cependant, ils ont subi le contrecoup du fait d'avoir claqué la porte de la GroKo comme partout puisqu'en septembre 2017, ils avaient obtenu 10.2%.

Enfin, il y a la CSU qui passe de 47.7% à 37.3%. Cela fait 10.4 points de moins. En points, c'est une baisse comparable et presque aussi importante que celle du SPD mais ce n'est pas la même chose de perdre 10 points quand on part de près de 48 que quand on part d'un peu plus de 20...Mais ce résultat n'est pas si mauvais qu'il en a l'air : la CSU continuera à gouverner le Land bien sûr, elle a fait mieux que ce que lui promettait les derniers sondages (33 à 35%) et surtout elle n'a baissé que de 1.1 point par rapport aux élections fédérales de septembre 2017 en Bavière. Ceci, de surcroît, alors que le parti localiste, aussi à droite que la CSU, Electeurs Libres qui ne pèse qu'au moment des élections locales est passé de 2.7% en septembre 2017 à 11.6% hier, en progression de 2.6 points par rapport à il y a cinq ans. Les Electeurs Libres arrivent ainsi en troisième position, devant l'AfD et le SPD...

Les trois partis de droite classique (CSU, FDP et Electeurs Libres) sont passés de 61% en 2013 à 54% hier. C'est une perte inférieure à celle de la gauche : 7 points contre 10 alors que cette dernière était beaucoup plus faible.

Ces 17 points perdus par la droite classique et la gauche ont été récupérés par l'AfD  qui gagne 10 points (10.2% contre 0 il y a 5 ans) et par les écolos qui gagnent 9 points (17.6% contre 8.6%) tandis que la part des divers se réduit de 2 points (5.6% hier).

Pour les écolos, c'est un grand succès puisqu'il font plus que doubler leur score d'il y a cinq ans et que lors des élections fédérales de 2017, ils n'avaient obtenu que 9.8%.

Pour l'AfD, c'est un résultat assez moyen puisque les sondages leur donnaient entre 10 et 14 et qu'ils sont dans le bas de la fourchette et que, de surcroît, il avaient fait mieux en septembre 2017 avec 12.4%. 

Au final, même si les écolos font un excellent score et que l'AfD perce, la Bavière demeure solidement à droite et la gauche essuie une débâcle..Le total droite classique plus AfD est même supérieur à celui d'il y a cinq ans..

Débâcle tout de même ... car ce Land n'avait pas l'habitude de voir la CSU partager le pouvoir.. et au niveau fédéral il va certainement falloir que la Groko deal...

Quant à la crise morale, elle est visible dans l'ascension des Verts... encore une fois, la ligne des Grünen du sud est différente de celle du nord.

Comme tu le soulignes les Verts font donc un sacré bond.... mais il prenne surtout au SPD (les Linke sont très en retrait en Bavière)... et réellement le bipartisme est en crise en RFA où la CDU recule avec son allié, mais où la gauche globalement ne progresse pas.

L'AFD n'est pas sur ses terres de prédilection en Bavière si ce n'est dans la périphérie de la région, et le poids des associations d'influence catholique (même si la pratique recule ..) a fait le reste.

Nous avons donc, un bipartisme en difficulté, et un paradoxe, car deux lignes conservatrices du modèle d'export allemand se confrontent : l'un plus "branché", plus ouvert, qui puise sa force dans les centres urbains aisés, qui se montre favorable par ailleurs à des progrès sociétaux notamment sur le travail féminin... L'autre plus traditionnel avec la CSU qui reste très profondément réactionnaire.

 

Ein deutscher Ökologe : le sexisme continue à être présent partout, en politique, il forme un véritable plafond de verre que certaines femmes ont du mal [encore] à dépasser. Il n'y a pas que les institutions qui sont le reflet de notre société...

Karima Deli :

En #Bavière, en #Belgique et au Luxembourg, les avocats d’une Europe ouverte, écolo et optimiste s’imposent dans les urnes face aux tenants des discours du passé et de la peur!

Les écolos ne sont pas dans la contestation, on agit face aux défis climatiques et économiques!

Yes we can ! #Gruenen laughing

 

luxembourg

Ânes Vs la barriere © Marion Muguet

Le troll JLMFI : ... avec ces âneries, il veut nous cacher sa réalité qui glisse vers des chemins bruns : https://www.lignes-de-cretes.org/tag/france-insoumise/

natalie-arthaud-et-melenchon

Et tout le monde sait que Nathalie Artaud est pour l'UE néolibérale.... Mettez au moins un peu de cohérence dans vos sources à défaut d'y mettre de la réflexion Gaspard Villa dit Ivan le pas terrible ...

Non, tout le monde découvre que vous êtes un troll ridicule qui ne fait que glisser vers des chemins nauséabonds.

C'est un compte parodique de Nathalie Artaud ou elle se prend vraiment pour Mitterrand ?

Ridicule ... Je prends des cours en vous lisant mais que la barre est haute.

Pauvre Nathalie Arthaud...

bon ben là vous citez lo qui réclame une totale et complete ouverture des frontières , exactement dans ce que martelli dit ne pas verser ....

de même vous citez lo qui se jette sur protectionnisme = nationalisme . martelli demande bien une protection nécessaire ... et vous même je suis sûr que vous êtes contre l'importation d'huile de palme et d'objets fabriqués par des enfants par exemple ...

et lo se trompe, mélenchon ne critique pas l'UE pour l'UE , mais critique lue pour son néolibéralisme , le même que le francais ou l' européen ou le mondial ,...

qui est-ce, Nathalie Arthaud ?

mais GaspardV n'est pas le 3e Âne de la vidéo, plus haut ! lui, c'est le 4e !laughing

(les 2 premiers avaient eu, au moins, "l'intelligence" de sauter !)

Ah, bon ? A force de lire JLMFI et Gaspard.V, j'ai pour ma part parfaitement compris que le second était bien le troll nauséabond !

 

 

@ PatrickV

Réponse :

Une léniniste russe.

(Joke)

 

 

  • Nouveau
  • 15/10/2018 15:06
  • Par

Cette élection est une bonne nouvelle à deux titres

1 Echec de l'extrême droite et de la politique de suivisme de la CSU (Merkel en sort en fait renforcée)

2 Très bon score des verts ,qui sont sérieux en RFA

L'important vote urbain pour les Grünen préfigure un possible effondrement du SPD.  Le vote résiduel pour la CSU apparaît donc comme un vote à la fois traditionnel et périphérique à la  Guilluy. De beaux restes tout de même : on connaît des gens, chez nous, qui seraient bien contents de faire 37 % des voix.

Il y a eu une longue période où c'est le SPD qui culminait autour de 30% en Bavière (jusqu'en 1998, année de l'élection de Schröder, comme c'est étrange).

J'ai du mal à placer les Freie Wähler. Ont-ils fait une campagne anti-immigration comme le CSU, ou ont-ils été un recours possible pour des conservateurs libéraux sur la question de l'immigration ? Ils sont en augmentation de 2,6pts par rapport aux dernières élections, passant de 9% à 11,6%, ce qui est le meilleur score de leur histoire (ce n'est pas non plus une poussée extraordinaire, puisqu'en 2008, année où ils entrent pour la première fois au Landtag, ils avaient déjà reçu 10,2% des suffrages, mais c'est une évolution notable).

En Bavière le SPD n'a jamais fait un carton. Lors d'un voyage d'études en 1979 prévoyant une halte à Munich, l'arrêt obligatoire dans une taverne avec orchestre dzim boum dzim boum, quelle ne fut pas ma surprise de voir un homme âgé faire le salut nazi. Maintenant, c'est censé être interdit, par contre dans les urnes cela s'annonce.

Le SPD a lui reçu une véritable gifle, perdant près de la moitié de ses électeurs pour se retrouver à 9,5 %... il était à 20,6%.

La CSU passe de 47,7% à 37 %.

Die Linke de 2,1% à 3%.

Le FW de 9% à 11%

Des fachos pro nazis en France en 2017 étaient dans l’entourage du FN 

Et les fachos Français, à chaque élection, dépassent en % l'autre peste brune d'outre-Rhin.

La CSU.... pas la CDU, on est en Bavière... pas à Dortmund !

  • Nouveau
  • 15/10/2018 16:09
  • Par

«GroKo», «Macro»...

This is the «N», Horriful fiend
This is the «N», one only fiend, the «N»
Of your elaborate plans, the «N»
Of everything that stands, the «N»

Buvons un verre a la santé d'hier
A la santé du temps, du bon temps
Quand il n’en manquait pas un
De tous nos vieux copains, la, la, la
Buvons un verre a la santé d'hier
Et oublions demain...

Joe Dassin Darauf ein glas © Johnny Paradise

L’événement marquant est bien le succès des Verts. Mais ça, ça donne des boutons à la rédaction de ce journal et à une grande partie de ses lecteurs, drapés dans un dogmatisme qu’ils croient “social”.

Je vous approuve, mais le fait est que les Verts en France n'ont fait que décevoir par les querelles infantiles qu'ils ont entretenues pour le leadership du bateau...

Après voir Mélenchon découvrir l'écologie avec sa recette de quinoa pour repeindre en vert la façade LFI, moi cela me fait plutôt marrer, j'imagine bien qu'il y avait un menu bio à la cantine du Sénat

Quand Jean-Luc Mélenchon découvre le Quinoa - ZAPPING ACTU DU 08/09/2016 © Ça Zap !

'le fait est que les Verts en France n'ont fait que décevoir par les querelles infantiles qu'ils ont entretenues pour le leadership du bateau.' :

Oui, mais pas que... moi, je regarde également le travail de terrain, comme ici, à titre d'exemple, avec ces trois grands maires écolo (EELV) :

 

 

https://www.mediapart.fr/journal/france/240214/une-ville-verte-au-pays-des-gueules-noires?onglet=full

 

Il vous reste du chemin à faire, encore... Hamon, Macron, Mélenchon, qui dit quoi sur les “boues rouges”  : https://madeinmarseille.net/22192-primaire-gauche-alteo-boues-rouges/

(...)

"Il n’en reste pas moins que le représentant du Parti de Gauche et de la France Insoumise ne s’est jamais vraiment prononcé concrètement pour ou contre la fermeture immédiate de l’usine Alteo. De leurs côtés, les compères du leader Mélenchon, membres du Parti de Gauche des Bouches du Rhône sont clairement pour un prolongement du fonctionnement de l’usine AlteoLe Parti de Gauche 13 constate que la production d’alumine ne peut disparaître sur le temps court tant ce composé chimique est omniprésent et nécessaire à de multiples produits de notre quotidien. Le Parti de Gauche 13 rejette ainsi les appels à l’arrêt immédiat des rejets dans la Méditerranée."... LA SUITE : https://madeinmarseille.net/22192-primaire-gauche-alteo-boues-rouges/

Michèle Rivasi, une candidate militante © BFMTV

Cf PG13

bien répondu !laughing

"La maison brûle.....'' Chirac au sommet de la Terre ..... ça date de 2002. Reconnaissons que Mélenchon n'est pas très clairvoyant...

https://m.youtube.com/watch?v=-RCWpDV8Xq0

 

 

 

bah  , si vous mettez chirac comme écologiste ...mais si vous voulez dire et redire que mélenchon n'a pas toujours été écologiste vous pouvez le répéter et le répéter autant que vous voulez : cela est vrai est cela le restera ,

tout comme restera vrai que au coté de martine billard  depuis 10 ans l'engagement de mélenchon pour l'écologie  est indiscutable .

Complet et cohérent.

Cela nous change des lubies vasouillardes de EELV et du green-washing allemand doublé du va-t-en-guerre Joschka Fischer.

 

L'Allemagne a largement ouvert ses portes aux migrants : en Bavière, l'extrême-droite fait 10 %. La France a fermé ses portes aux migrants : l'extrême-droite culmine dans les sondages. Qui s'est trompé, Merkel ou Hollande/Macron ?

  • Nouveau
  • 15/10/2018 17:37
  • Par

Was bedeutet "GroKo" bitte ? undecided

Goβe Koalition wieleicht....

Grande coalition.

  • Nouveau
  • 15/10/2018 19:16
  • Par

Le vote Grünen particulièrement fort dans le sud de l'Allemagne est un vote urbain, libéral dans les deux sens, économiques et sociétal, d'abord motivé par la promesse des Grünen de débarrasser les centres ville du diesel. Exemple typique Stuttgart, berceau de l'automobile, siège de Mercedes, Porsche... a pour maire un Grünen. Pas question de s'attaquer à l'industrie automobile qui fait la richesse de la ville, mais promesses d'aménagement en vue d'une meilleure qualité de vie pour la population. Les Grünen c'est le capitalisme vert mondialisé. Il triomphe chez les gagnants de la mondialisation qui peuvent payer un peu plus cher pour respirer mieux. Attention, rien de miraculeux. Stuttgart par exemple est une cuvette très polluée, malgré ses espaces verts, où il est difficile de circuler dés qu'on sort de l'hypercentre. Das gross Auto oblige!

Les aspirations de la partie de la population qui vote Grünen on peu de chose à voir avec les difficultés que vivent d'autres parties de la population allemande. Ils en n'ont d'ailleurs rien à foutre. Alors, oui le résultat électoral en Bavière, traduit un éclatement, non seulement politique mais aussi social et culturel très profond. Résultat qui sera très probablement confirmé bientôt en Hesse. C'est la raison fondamentale de la paralysie de la coalition au pouvoir.

A l'inverse des Grünen qui agissent contre le racisme, pour la transition énergétique et écologique, pour une autre agriculture, pour la mobilité douce, pour l'économie sociale et solidaire, de façon concrète... de votre côté, vous préférez le gargarisme anti-capitaliste quotidien pour de nous convaincre de votre foi révolutionnaire!

gym-buccale

Vous prouvez simplement que vous ne connaissez rien à l'Allemagne et rien aux Grünen. 

???

Vous osez jouer de la trompette après la démission en rase campagne de votre poulain préféré, le vendeur de gel de douche, Nicolat Hulot ?

Un peu moins de fanfaronnades, S.V.P !

 

L'Allemagne, vous la connaissez dans vos rêves... moi, j'y bosse.

Quand tu as 37% des voix avec le soutien potentiel de 10% des AfD, avec le principal de tes adversaires (?) le plus néolibéral parti vert d'Europe à 17%, tu fêtes ta victoire et non ta défaite.

La vraie défaite, celle dont nous devons nous réjouir, c'est celle du SPD, Weltmeister sans rival de la collaboration de classe.

Et si Rosa Luxemburg, Thaelmann et les 3eme et 4eme internationales avaient eu raison face aux droits-de-l'hommistes belants de la social-démocratie euratlantique.

Dans le cas de Willy Brandt, c'est plus complexe : ses liens personnels et professionnels avec la DDR empêchent de conclure, tant sa chaud-lapinerie pouvait lui faire oublier son marxisme version Kautsky.

 Les seuls leçons à retenir, à mon avis, de ces élections bavaroises, sont au nombre de 4:

1) La droite (CSU, Frei Wähler et AfD) a fait presque 60% (59,0%),

2) Le SPD continue de couler à pic,

3) L'AfD est resté le principal adversaire du SPD et des Linken,

4) l'Eglise catholique bavaroise est restée à l'écart.

Le score des Verts est un épiphénomène, qui disparaitra dans 5 ans. Le conflit entre Seehofer et Merkel a destabilisé une partie de l'électorat de la CSU. Le report des voix des électeurs du SPD vers les Verts a joué un grand rôle. La Bavière rurale est incompatible avec plusieurs positions des Verts sur plusieurs sujets dont: la légalisation des mariages unisexuels et l'adoption des enfants par les couples gay; l'islamisation rampante de la société allemande avec une politique forcée d'intégration des immigrés musulmans, de demandeurs d'asyle syriens, afgans etc., et la discrimination positive des Allemands surtout d'origine turque sont entre autres, des points, qui jouent à long terme contre le SPD, les Linken et les Verts.

La psychose de l'AfD hante les partis classiques allemands, qui continuent d'ignorer la réalité sociale. Leur présence au Bundestag a conduit à l'amélioration des débats, alors que les Verts, les Linken et le SPD continuent de confondre l'AfD et le DVU, l'AfD avec le NPD.

Merkel a complètement perdu contact avec le peuple allemand, tout comme le SPD.

L'ascension de l'AfD n'est plus à stopper et le Hesse le confirmera bientôt. Dans certains Laender, l'AfD a dépassé le SPD, les Verts et la CDU. Et, ce ne sera pas une surprise, si l'Allemagne devenait ingouvernable après les prochaines élections fédérales, si une coalition avec l'AfD est exclue par la CDU/CSU, le SPD, les Verts et le FDP.

  • Nouveau
  • 16/10/2018 08:01
  • Par

L'ascension de l'AfD n'est plus à stopper 

À ce qu'il semble l'extrême droite est bien plus présente dans les médias que dans les urnes..

Un épouvantail utile à qui ? 

Elle est belle cette Europe là ....

Elle montre son vrai visage cette Europe là ....

Racisme, xénophobie, nazisme, individualisme forcené, dérégulation tous azimuts, crises financières à répétition, guerres insensées et iniques (Yémen, Syrie, Irak, Afghanistan, Gaza)

Et vous voudriez que nous, citoyens, nous intéressions à cette Europe là ?????????

Elle ne récolte que ce qu'elle a semé.

Bis repetita : avec ces élections bavaroises de dimanche, le parti écologiste devient la 2ème force politique régionale reflétant ainsi un engouement national pour les Grünen outre-Rhin et récompensant une ligne claire sur sa priorité environnementale et sur les migrants. wink

ecolo-en-baviere

  • Nouveau
  • 16/10/2018 12:48
  • Par

Pour ce qui est du SPD, devenant spectral . C'est normal : il ne peut tenir un discours soi-disant social et être le moteur de l'Ue archi-libérale, dont le but principal est de détruire les acquis sociaux réalisés depuis le XIX° s .

  • Nouveau
  • 16/10/2018 18:49
  • Par

"Le grand esprit d'Eponyme ne craint pas le ridicule... ni de pateauger (?) dans sa bêtise."

 

 La langue est l'esprit de l'être...! 

Mais, si l'on essuie un affront, on lave une injure. Comme m'aboie mon chien : "Si ça ne se mange pas. Si ça ne se baise pas. Pisse dessus".

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale