Italie: L'atout caché des élections anticipées

Par
Les marchés se préparent à une confrontation dans la durée entre Rome et Bruxelles sur le projet de budget 2019 de l'Italie et les investisseurs ne voient pas ce qui pourrait les faire changer d'opinion sur les emprunts italiens, opinion pas très favorable, en dehors d'élections anticipées qui auraient pour effet d'apporter des changements à la composition de l'exécutif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Les marchés se préparent à une confrontation dans la durée entre Rome et Bruxelles sur le projet de budget 2019 de l'Italie et les investisseurs ne voient pas ce qui pourrait les faire changer d'opinion sur les emprunts italiens, opinion pas très favorable, en dehors d'élections anticipées qui auraient pour effet d'apporter des changements à la composition de l'exécutif.