Donald Trump et le deuil du corps électoral

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Donald Trump nous offre le spectacle d’un deuil pathologique. Il ne peut se résoudre à la défaite. Et sa souffrance se cristallise sur le corps comme objet de l’expression pulsionnelle : le corps électoral américain. Il faut qu’il bouge encore et lui envoie des signes d’allégeance. Il ne saurait être tout à fait mort.