Politique étrangère : Hollande dans le «bain néoconservateur»

En dix-huit mois, il a engagé la France dans deux conflits armés. Il voulait « punir » Assad et « détruire » les terroristes du Sahel, se montrer ferme avec l'Iran et afficher son amitié avec Israël. Le président français est-il devenu néoconservateur ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Hollande aime faire la guerre. En dix-huit mois, il a engagé la France dans deux conflits armés, au Mali et en Centrafrique, et il était prêt à le faire en Syrie. Il voulait « punir » Bachar al-Assad comme il voulait « détruire » les terroristes dans le Sahel. Il affiche sa « fermeté » sur l’Iran et assume son amitié avec Benjamin Nétanyahou. Le président français serait-il devenu néoconservateur ?

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal