Les pires coups tordus des agents de joueurs

Par , , et Michel Henry
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Quand on voit les sommes exorbitantes engagées, on se dit que la maxime « Tout s'achète, c'est une question de prix » a un fondement de vérité. Le business des transfert c'est kif-kif bourricot avec le business des délinquants de Wallstreet genre Goldman Sachs. C'est totalement indécent.

Tout à fait, mais quelque chose ne semble vraiment pas très clair dans ce monde où le pognon valse en tourbillonnant non? D'où provient donc tout ce "pognon désinvolte"? Blanchiment venu "d'ailleurs et de partout"? Comment les soi-disant présidents de club sont-ils aussi prolixes pour distribuer, à l'insu ou non de leur plein gré, ces sommes très conséquentes(sic)? Ils sont, sans aucun doute, loin, très loin d'être des grands naïfs non? Curieux, car les sommes cumulées des recettes dûes aux matchs de foot (le fondamental quand même, des joueurs s'agitent suivant des règles sur un beau gazon pour assurer tant bien que mal un spectacle sportif)  avec celles des droits de retransmission ne peuvent suffire... Arithmétiquement, quelque chose "cloche"... Indécent, c'est certain, mais illogique.

"2 millions, c’est ce que Ronaldo touche en une journée de tournage pour la promotion d’une voiture"

Le salariés de l'automobile apprécieront, ainsi que les licenciés (pas du foot !!!)... s'ils ont accès à cette information !

les hommes les vrais sont contents c'est le principal

Et pour une quelconque boisson énergétique? Idem pour les salariés de l'usine ou non? Sinon, pour aller au fond de votre démarche, les salariés des belles autos, peut-être qu'ils comprennent que c'est plus rentable, avec un gros symbole reconnu, pour des ventes éventuelles non? S'ils avaient à choisir celui qui exécuterait la promo, ils ne prendraient pas le sieur Ronaldo? Vous en êtes sûr? C'est à voir non?  

En lisant vos articles, je me dis qu'il en manque un pour boucler la boucle.

Celui qui raconterait comment l'agent utilise utilement sa commission pour "convaincre" ses interlocuteurs de Clubs de transférer leurs joueurs, d'amorcer la pompe quoi !

"Si tu acceptes de surpayer un joueur, tu te mets à l'abri du besoin pour le restant de tes jours...".

 

bien vu

le même pour les commissions dans les ventes d'armes d'état à état....ça pourrait se faire de ministere à ministere...mais non...

Très juste, mais donc, vous n'avez pas eu le temps de visionner le petit débat organisé par MDP hier avec les quatres participants...

La solution est simple

 

marre du foot,pourquoi payer pour aller voir ces gens là

??? Vous allez les voir? La vision par la retransmission téloche n'est absolument pas obligatoire non? Vous n'aurez pas d'amende si vous regardez autre chose sur votre récepteur les jours de diffusion du jeu de football (Réalisation et diffusion médiocres, à mon point de vue je vous l'accorde) ne l'oubliez pas. Quant à se déplacer pour aller au stade,c'est à vous de décider non?   

Pourquoi ne parlez-vous pas des "retro-commissions" des agents aux présidents ou propriétaires de clubs de football. Plus t'achetes un joueur cher, plus tu payes cher l'agent, plus tu en reçois une quoye-part. Pas besoin d'aller chercher loin l'explication de l'inflation des commissions des agents et des prix de transfert

  • Nouveau
  • 15/12/2016 12:36
  • Par

à vomir!

Si tous les gens qui réfléchissent à propos de al réalité de l'ensemble du microcosme foot (entre autrers sport) refusaint d'aller applaudir  ou huer ces surpayés ....... 

Surtout qu'ils payent deux fois quand ils  achètent les produits des sponsors

Opium du peuple Opium du peuple

                                                            Et pour beaucoup, même des  "'intellos", c'est pas momentané

 

Ah camarade, si tous les gens de la planète bleue refusaient de cautionner l'existence du monde bancaire et de sa spéculation ignoble, que la planète serait chouette non? Mais voilà...  C'est chouette quand même le petit jeu de foot avec des petits riens, demandez aux gosses même en bas âge... là  il s'agit de "pognon" donc parfumé peu ou prou au monde de la finance non? Les bons manipulateurs, qui possèdent une grande maîtrise, si vous préférez, de la balle ronde de cuir, apportent le même plaisir, sauf à ceux ou celles qui sont trop béotiens et n'y comprennent goutte, donc pas de plaisir immédiat, que les excellents acteurs qui empêchent la culture du navet dans le milieu cinématographique etc... Je vous accorde évidemment que la réalisation et diffusion téloche, ne font rien pour améliorer "l'éducation" (pardonnez ce mot) des dits béotiens matière de jeu de football... C'est, depuis 30 ans presque le contraire et comme avant les retransmission par l'image étaient assez rares... Alors en plus, les "débordements" des soi-disant supporteurs! Tout cela nous éloigne un tantinet(sic) du jeu de football non? 

LES   PARSITES   DE   LA   SOCIÉTÉ

Le foot vole la collectivité par le canal des subventions et du sponsoring (pendant qu'on chasse les pauvres).

Pourquoi est-ce durable? Sans doute parce que des rétrocommissions encouragent le silence et la complicité.

Si on arrête ça, les mêmes mettront en oeuvre les stratégies qu'ils ont déjà étudiées

Ne vous inquiétez pas, le foot ne vole pas (trop) la collectivité. Le foot c'est surtout une incroyable machine à blanchiment d'argent pour tout les mafieux qui sont en plein dedans!

Et c'est pas près de s'arrêter...

Indécent !

Le vrai foot c'est pas ca. Le vrai foot c'est ce que pratiquent des milliers de nos petits gars (filles aussi) tous les dimanches matins sur des terrains bosselés, plus ou moins désherbés,  entrainés et arbitrés par des milliers de bénévoles.

Ce qu'on nous raconte dans cet article, c'est une perversion due à la perte de toute morale induite par un capitalisme maintenant sans contrôle. Ce foot là est au vrai football ce qu'est le porno à l'amour.

danivance

Certes, certes ... Mais c'est celui-là qui est dans des ... milliards de têtes sur la planète. Et là, le vrai problème commence  (voir plus bas). Ceci dit, vous avez raison : vive le sport amateur, en petit groupe ou même en solitaire !

 

Et pourtant...PSG//LILLE fut un beau match ! Il a du faire une belle recette. Pour payer les artistes/joueurs, le fisc, la télé,  et tout ce que vous nous dévoilez. Alors ???...alors... on fait quoi ..nous !?

Belle envolée, c'est pas mal... Une réserve, taquine, il n'y pas que le matin du dimanche non? 

Pouvez vous eclairer un béotien comme moi: Un joueur ne pourrait il pas faire comme tout salarié en envoyant son CV (ou une vidéo convaincante) pour changer de club? Les circuits courts cela marche.

 

Vous n'y pensez pas! 

Imaginez un cheval de course faire de même! Un footballeur est pris sous la "protection" d'un agent dès le plus jeune age, quand ils sont encore bien manipulables avec des promesses de gagner des clopinettes ( à 15 ans, 1000 euros c'est déjà la richesse) et une fois qu'il a mis un doigt dedans, comme un cheval de course et son jockey, c'est pour la vie!

  • Nouveau
  • 15/12/2016 17:59
  • Par

Comment justifier des rémunérations démentielles aux joueyrs de foot .

Ah , leur carrière est courte .

Et la carrière de n'importe qui, qui devient , à un moment donné, moins performant . On le vire sans ménagement (et à peine les indemnités légales)  .

  • Nouveau
  • 15/12/2016 18:58
  • Par

Répétons-le, car c'est le sujet exact, au final.

Après tout cela, on veut encore faire ingurgiter à notre belle "jeunesse"  les intouchables "valeurs" du sport   TEL   QU'IL EXISTE  CONCRÈTEMENT   AUJOURD'HUI   ???   Ne pas dissocier les pratiquants ou spectateurs et les "organisateurs", car ceux-ci ne s'appliquent pas à eux-mêmes ce qu'ils prônent aux autres, et ces derniers l'acceptent. Si ce n'est pas de la  "déconscientisation"  idéologique   (donc à terme, politique et économique), caisse  ?    Criant

Le sport, sous les dehors  de la ténacité  et du "collectif", débouche   aujourd'hui   finalement  et   concrètement   sur   un apprentissage   de la  "servitude  volontaire",  ô paradoxe ! Et ceci, qui ne peut que déplaire, forcément, n'est pas  "réducteur", loin de là.  À quand les grands coups de balai par les aficionados eux-mêmes ?     

Vive le sport amateur, en petit groupe ou même en solitaire !   Rigolant

OK, en gros, c'est le bazar, chacun fait ce qu'il veut sans être contrôlé et au final, c'est les plus vulnérables qui trinquent. C'est triste En pleurs

  • Nouveau
  • 28/12/2016 13:18
  • Par

cessez de vous abonner à canal + sport bein sport .etc......quand les médias ne feront plus de fric avec "le sport". peut être reviendrons nous à des choses "plus raisonnables. cessez d'en parler et boycottez toutes les "façons du sport de faire du fric "

 

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale