mot de passe oublié
Live
Parrainnez vos amis

Rendez-vous en direct du Palais des sports de Grenoble dès 16h

Jusqu'à minuit, profitez de notre offre spéciale d'abonnement : 6 mois à 20€ (au lieu de 54€)

ABONNEZ-VOUS
Mediapart dim. 7 févr. 2016 7/2/2016 Dernière édition

Égypte : el-Baradei renonce à la présidentielle

16 janvier 2012 | Par La rédaction de Mediapart

« Ma conscience ne me permet pas de présenter ma candidature à la présidence ou à tout autre poste officiel tant qu’il n’y a pas de véritable démocratie », affirme Mohamed el-Baradei, l'ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, dans un communiqué.

Cet article est en accès libre.

« Ma conscience ne me permet pas de présenter ma candidature à la présidence ou à tout autre poste officiel tant qu’il n’y a pas de véritable démocratie », affirme Mohamed el-Baradei, l'ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, dans un communiqué. 

El-Baradei, principal soutien à la révolte populaire de 2011 et figure emblématique de l'opposition libérale et laïque, avait été accueilli en héros lors de son retour en Égypte en février 2010, après son mandat international. « L’ancien régime n’est pas tombé », ajoute-t-il, fustigeant la mainmise des cadres de l'ancien régime sur le pays. Depuis le départ d'Hosni Moubarak en février 2011, le pouvoir est entre les mains du Conseil suprême des forces armées, dirigé par Hussein Tantaoui, ministre de la Défense de Moubarak pendant 20 ans.

L'élection présidentielle est prévue avant juin 2012, a promis l'armée. L'ancien directeur de l'AIEA estime que cette date est trop précoce pour pouvoir doter le pays d'une constitution vraiment démocratique que doit rédiger une commission issue des dernières législatives où 70% des sièges ont été remportés par les partis religieux.

Mots-clés