Tchad: le Quai d'Orsay connaissait le sort de l'opposant Ibni Saleh

Par

Malgré ses démentis, la France était informée dès le 11 février de la détention de l'opposant tchadien Ibni Saleh, selon un courrier émis par un diplomate français en notre possession qui précise que Saleh était «détenu dans les locaux des renseignements généraux » tchadiens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On reste sans nouvelle de Ibni Oumar Mahamat Saleh, principal opposant au régime d’Idriss Déby enlevé à son domicile de N’Djamena le 3 février 2008. Les gouvernements tchadiens et français disent tout ignorer de sa disparition. Et pourtant.