Ai Weiwei : la censure chinoise ne pourra pas battre Internet

Par

Pour le dissident chinois Ai Weiwei, Internet a réalisé en Chine de façon informelle ce qu'avait promis la glasnost en URSS. « Avant Internet, les gens regardaient la télé ou lisaient le Quotidien du peuple en essayant de lire entre les lignes ce qui se passait. Aujourd'hui, c'est très différent: avant même que les journaux ne parlent des choses, tout le monde en a déjà parlé sur le Net. (...) Les dirigeants doivent comprendre qu'ils ne peuvent pas contrôler Internet sans en couper l'accès – et qu'ils ne peuvent pas vivre avec les conséquences de cet isolement. Internet est incontrôlable. Et si Internet est incontrôlable, la liberté l'emportera. C'est aussi simple que ça. »

A lire sur le site du Guardian

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour le dissident chinois Ai Weiwei, Internet a réalisé en Chine de façon informelle ce qu'avait promis la glasnost en URSS. « Avant Internet, les gens regardaient la télé ou lisaient le Quotidien du peuple en essayant de lire entre les lignes ce qui se passait. Aujourd'hui, c'est très différent: avant même que les journaux ne parlent des choses, tout le monde en a déjà parlé sur le Net. (...) Les dirigeants doivent comprendre qu'ils ne peuvent pas contrôler Internet sans en couper l'accès – et qu'ils ne peuvent pas vivre avec les conséquences de cet isolement. Internet est incontrôlable. Et si Internet est incontrôlable, la liberté l'emportera. C'est aussi simple que ça. »