Le système de santé britannique est déjà malade du Brexit

Par Marion L'Hour

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Great Yarmouth (Royaume-Uni), envoyée spéciale.-  C’est le plus gros employeur de l’Union européenne, l’un des plus importants du monde derrière l’Armée rouge chinoise et les supermarchés Walmart. Le National Health Service (NHS), le système gratuit de santé britannique, emploie 1,3 million de salariés, dont 350 000 infirmiers et sages-femmes et autour de 150 000 médecins. Et il craque.