Les USA soupçonnent la Russie d'avoir "maquillé" le site de Douma

Par
La Russie pourrait être intervenue sur la zone où a été menée une attaque chimique à Douma en Syrie la semaine passée afin de supprimer des éléments de preuve, a estimé lundi le représentant américain à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LA HAYE (Reuters) - La Russie pourrait être intervenue sur la zone où a été menée une attaque chimique à Douma en Syrie la semaine passée afin de supprimer des éléments de preuve, a estimé lundi le représentant américain à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).