Un droit de réponse de Guillaume Soro

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Suite à la publication de notre article du 7 mai 2020 annonçant le dépôt d’une plainte à Paris contre l’ex-premier ministre ivoirien Guillaume Soro, portant sur des faits présumés commis par la rébellion des Forces nouvelles qu’il a dirigée de 2003 à 2011, nous avons reçu le 14 mai un droit de réponse de ce dernier, via l’un de ses avocats, MCharles Consigny.