L’avocate Nasrin Sotoudeh arrêtée pour soutien à la cause des femmes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur 50 à 60 000 avocats en Iran, ils ne sont guère qu’une poignée à oser défendre les prisonniers politiques en Iran. Ces dernières années, deux d’entre eux étaient particulièrement actifs : Abdolfattah Soltani et Nasrin Sotoudeh. Le premier, cofondateur des Défenseurs du Centre des droits humains, a été condamné à 18 ans de prison en 2012 et est détenu depuis à la prison d’Evin, dans le nord de Téhéran. La seconde, Nasrin Sotoudeh vient d’être conduite à son tour, le 13 juin, à la section des femmes de ce tristement célèbre centre de détention.