Taux d’intérêt: le risque Trump

Par

La hausse de 0,25 % du taux directeur de la Banque du Canada fait beaucoup jaser, mais elle change peu de chose à court terme, à part lancer le signal d’une nouvelle direction à suivre pour tous les acteurs de la scène économique. Si menace il y a, c’est du sud qu’elle nous vient, estime Le Devoir de Montréal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le plus grand risque qui pèse sur l’économie canadienne à l’heure actuelle n’est pas la hausse des taux d’intérêt, comme ce fut le cas déjà par le passé. Au contraire, il est temps que les taux remontent à un niveau plus neutre alors que l’économie s’approche de la pleine capacité de production et que le chômage est à son plus bas depuis longtemps.