En retard pour son vol, il lance une alerte à la bombe et finit en prison

Par
Un ressortissant français a été condamné à dix mois de prison par la justice britannique pour avoir lancé le 11 mai dernier une fausse alerte à la bombe après que l'embarquement à bord d'un vol entre l'aéroport de Gatwick et Los Angeles lui avait été refusé parce qu'il était trop en retard.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Un ressortissant français a été condamné à dix mois de prison par la justice britannique pour avoir lancé le 11 mai dernier une fausse alerte à la bombe après que l'embarquement à bord d'un vol entre l'aéroport de Gatwick et Los Angeles lui avait été refusé parce qu'il était trop en retard.