Un nouveau système d'alerte par SMS testé jeudi aux Etats-Unis

Par
L’administration américaine testera jeudi un nouveau système d'alerte national par SMS, a annoncé cette semaine l’agence fédérale de gestion des situations d’urgence (Fema).
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - L’administration américaine testera jeudi un nouveau système d'alerte national par SMS, a annoncé cette semaine l’agence fédérale de gestion des situations d’urgence (Fema).

Un message intitulé "Alerte présidentielle" sera ainsi envoyé à tous les téléphones portables en service aux Etats-Unis, conformément à la loi promulguée en 2016 par l'ancien président Barack Obama.

Le texte invite la Fema à créer un système permettant aux présidents d'envoyer des alertes dans des situations telles que les catastrophes naturelles et où les attentats. Donald Trump a envoyé ces derniers jours toute une série de tweets pour avertir les habitants de la côte Est des Etats-Unis des risques liés à l'ouragan Florence.

L'essai, dont son administration a annoncé la date en juillet, aura lieu à moins de deux mois des élections de mi-mandat, programmées le 6 novembre.

Jeudi à 14h18, heure de la côte Est, tous les usagers de téléphones portables recevront donc le message suivant: "CECI EST UN TEST du Système d’alerte d’urgence national sans fil. Aucune action n’est nécessaire".

Il sera relayé deux minutes plus tard par les stations de radio et les chaînes de télévision, via un système en vigueur de longue date. Les programmes seront interrompus une minute, précise la Fema.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale